q
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.
La traversée | « S COMME SPORT » – PROJET D’ATELIERS AUTOUR DE LA CRÉATION « LA FOUDRE » (2023)
16489
post-template-default,single,single-post,postid-16489,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_menu_slide_with_content,width_470,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive
 

« S COMME SPORT » – PROJET D’ATELIERS AUTOUR DE LA CRÉATION « LA FOUDRE » (2023)

« S COMME SPORT » – PROJET D’ATELIERS AUTOUR DE LA CRÉATION « LA FOUDRE » (2023)

A l’origine de ce projet « S comme Sport », il y a l’envie d’écrire et de créer un spectacle, « La Foudre » qui s’intéressera au lien possible entre le sport et la création. Ce spectacle verra le jour pendant la saison 2023-2024. Mon souhait est de me pencher sur quelques grands inventeurs de l’histoire du sport (tels Fosbury ou Panenka par exemple) pour mettre en lumière ces instants où le coup de génie semble venir « uniquement » du corps.

Des ateliers pratique artistique & débat sur le lien entre sport, pensée et création artistique

Comment un corps fait-il pour chercher et inventer ?
Quelle est cette forme d’intelligence ? Comment penser sans parler ?
Comment ce lien entre pensée et corps, s’exprime autant dans les arts de la scène que dans le sport ?

Ces questions sont au cœur de mon travail d’auteur et de metteur en scène de pièces de théâtre. Pour écrire ce spectacle je m’appuie sur une documentation historique et journalistique. Je vais aller à la rencontre de journalistes sportifs, d’historiens et de passionné.e.s du sport. J’ai aussi le souhait de collecter des témoignages et impressions de celles et ceux qui ont une pratique sportive et culturelle. C’est d’abord ce qui a motivé le projet « S comme sport », penser un moment de partage avec des personnes amateurs, dans une démarche de laboratoire « art et sport ».

Grand amateur de sports collectifs et individuels, j’ai envie de créer une rencontre, une synergie entre deux mondes, le sport et la création. Par moment ces deux mondes peuvent partager exactement les mêmes questions : préparer à une compétition / répéter un spectacle, sonder son corps pour chercher à mieux l’exploiter, chercher les bonnes sensations etc.. Le lien aussi entre corps et pensée est fondamental dans ces deux démarches. Les premiers jeux Olympiques unissaient bien arts du spectacle et jeux sportifs à ces débuts dans l’Antiquité.

« S comme sport » est un projet participatif mené avec un club, ou une association sportive et une structure culturelle. Le but de ce projet est de réunir un groupe de sportifs.ves pratiquant leur sport de manière régulière et de leur proposer d’explorer les liens possibles entre le sport et la création.
Cette expérience sensible pour les participants.es leur permettra de porter sur leur sport un regard nouveau ; elle nous permettra également de déplacer notre pratique du théâtre vers quelque chose d’inattendu et d’insolite.
Nous proposons 5 séances d’ateliers minimum (sans compter les temps d’écriture, montage et préparation) pour construire une présentation en extérieur, sur le parvis du théâtre, ou dans un lieu public proche de celui-ci et identifiable comme tel.

Déroulé des séances :

• Première séance : rencontre avec les participants.tes, présentation du projet, temps d’échange autour d’un questionnaire préparé par nos soins. Ce questionnaire d’une trentaine de questions doit servir à recueillir des témoignages, anecdotes, réflexions, des participants.es sur la pratique de leur sport. Il s’agit pour nous d’interroger leur parcours, leurs habitudes, leur rapport, au corps, à l’effort, à la technique etc… en leur posant des questions qui sont proches de celles qu’on se pose quand on fait du théâtre (ex : quand avez-vous commencé ? comment répétez-vous ? qu’est-ce que la mémoire du corps ? quelles sont vos références, vos modèles et pourquoi ? etc…) – Durée : 1h30
• Deuxième séance : nous participons à un de leurs entraînement – Durée : 1h
• Troisième séance : On leur propose une séance de travail, à partir de ce qu’ils font à l’entrainement, mais en le scénarisant un peu, en l’organisant, comme un tableau un peu chorégraphié, où l’on pourrait donner à voir toutes les variations des attitudes des corps. – Durée : 1h30
• Quatrième séance : on enregistre avec les participants.es une réécriture-montage-collage travaillé à partir du questionnaire de la première séance (15 min environ). Répétition du tableau chorégraphié de la 3ème séance. – Durée : 3h
• Cinquième séance :  échauffement, Générale + Restitution (20min) – Durée : 2h

Dispositif : Un petit terrain de sport sera recréé devant le théâtre, avec un marquage au sol, et quelques éléments indispensables à la pratique de ce sport (tapis en mousse et barre de saut pour saut en hauteur, tatami pour sports de combat, etc…). Le public entoure ce terrain, et aux quatre coins de ce terrain,  derrière le public, quatre enceintes. Le public assiste à une sorte d’entrainement ritualisé, théâtralisé, avec en voix off des paroles intimes de celles et ceux dont les corps sont en action sous les yeux des spectateurs.trices.

Publics ciblés :

Tous les publics peuvent participer à partir de 14 ans, à condition qu’ils puissent être intergénérationnels.
Compte tenu du dispositif, il faut que le sport, ou une partie de ce sport puisse se pratiquer en extérieur. Nous avons pensé à plusieurs sports : la boxe, les sports de combat, athlétisme (sauts de haie et saut en hauteur), l’escrime, le football (petit terrain-freestyle), l’haltérophilie, le culturisme, mais nous sommes bien sûr ouverts à toute proposition nouvelle (pourquoi ne pas essayer le rugby, le hockey, le skate board, etc…)

Intervenants :

Cédric Orain est auteur, metteur en scène. La question d’un autre rapport au corps et à la parole possible, est toujours au cœur de ces spectacles.
Edouard Liotard Khouri Haddad a de nombreuses cordes à son arc : intervenant pédagogique auprès des options théâtre, assistant à la mise en scène, régisseur (son, lumière, plateau) il a également une pratique sportive régulière et intensive (boxe).

Chacun de ces intervenants a une approche sensible, et singulière du plateau, et leur complémentarité nous permettra d’avoir un dialogue plus large et plus riche avec les participants.es.

Résumé des modalités pratiques des ateliers :

Nombre d’heures pour un groupe de particpants.es : 8h (à étaler sur au minimum 5 semaines)
Nombre total d’heures pour les intervenants : 13h pour Edouard, 10h pour Cédric
Nombre de participants possibles : entre 10 et 20
Période envisagée pour la restitution : entre mai et juillet
Nombre d’intervenants : 2
Taille du terrain de sport reconfiguré : 10mx6m environ
Temps de montage : 2h
Demande technique : 4 enceintes sur pied en extérieur, 1 micro sur pied, 1 mixette pour la régie son. 2 rouleaux de gaffeur blanc pour marquage au sol